Starlight


starlight

Cela commence doucement de jour, puis cela s’accélère au lever de Lune ( car il s’agit bien d’un lever de Lune et pas du Soleil à 1m30) pour aller crescendo avec une aurore boréale en prime.

Le montage est extra, les images sont…comment dire…. Oh mon dieu c’est plein d’étoiles ! clin

Plein écran, HD, casque sur les oreilles!

Très belle soirée et bon week-end à tous.

Regardez le ciel  !

http://vimeo.com/leighbloomfield

Publicités

Vie Arctique


Nous restons dans le froid avec cette magnifique vidéo, mais cette fois nous remontons au Nord.

Que dire ? Wow  ! trop beau !

Oui je sais je suis de plus en plus à cours de vocabulaire, des personnes compétentes décriraient ces images certainement mieux que moi, mais en fin de compte ,pfff,  il m’apparaît que j’en ai souvent assez des mots, ils sont trop réducteurs, ils sont source d’interprétations diverses et de malentendus, vivement la télépathie !

Alors,  je me tais, et je me dis :  m’entendez-vous ? 

Et je sais que oui  ! 

 

Belle nuit à tous  !

 

La Terre perd le Nord


Le pôle Nord magnétique vers lequel pointent les boussoles bouge en permanence et s’inverse. Il passe du nord au sud et vice versa environ tous les 250.000 ans.

Réalisation : Yanick Rose et Stéphane Nicolopoulos

Coproduction : TGA Production, Ideacom international, CNRS images, 2010
Avec la participation d’Universcience

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir le documentaire

Le mystère des aurores boréales et australes


Pour donner suite aux  images de certains  articles sur ce blog, et notamment  à ma vidéo préférée du moment, « Distorsion temporelle », et puisque nous sommes en période de réveil solaire avant son maximum en 2013, j’ai trouvé un reportage chez Galaxien sur les aurores.

Et nous ne savons pas encore tout sur ces interactions entre les particules cosmiques , le champ magnétique et l’atmosphère,mais nous apprenons.

« Ce documentaire scientifique (0h42) explique le mystère des aurores nommées boréales ou polaires, qui se produisent dans les régions des pôles lors de l’activité magnétique terrestre.L’aurore appelée boréale dans l’hémisphère Nord, et aurore australe dans l’hémisphère Sud, est un phénomène lumineux caractérisé par des sortes de voiles extrêmement colorés dans le ciel nocturne, apparaissant comme des taches ou des bandes de lumière, souvent striées, un peu comme des rideaux illuminés. Elle est surtout de couleur verte ou rouge, mais le vert prédomine.Provoquées par l’interaction entre les particules chargées du vent solaire et la haute atmosphère, les aurores se produisent principalement dans les régions proches des pôles, dans une zone annulaire justement appelée « zone aurorale », entre 65° et 75° de latitude. Ces lumières aurorales sont émises à des altitudes comprises entre 80 et 150 kilomètres, dans l’ionosphère. En cas d’activité magnétique intense, l’arc auroral peut s’étendre à des zones beaucoup plus larges.Les aurores boréales n’ont été étudiées scientifiquement qu’à partir du XVIIe siècle, par l’astronome français Pierre Gassendi, puis au XVIIIe siècle, par l’astronome britannique Edmond Halley.

Depuis, les chercheurs ont découvert que des explosions d’énergie magnétique, intervenant à un tiers de la distance Terre-Lune, étaient responsables des phénomènes lumineux. Un processus de reconnexion entre les cordes magnétiques géantes reliant la Terre au Soleil, et stockant l’énergie des vents solaires, provoque ces tempêtes de lumières polaires.

Les aurores polaires ne sont pas un phénomène spécifique à la Terre, il est possible d’en trouver sur n’importe quelle planète possédant un champ magnétique. Elles ont éte observées grâce au télescope Hubble. »

Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir le reportage sur inexpliqueendebat.