Histoire d’étoiles : Nuit des étoiles 2013


histoire d'étoiles

Histoires d’étoiles, est un documentaire scientifique (0h45) qui raconte le cycle de vie d’une étoile, de sa naissance dans les gaz interstellaires jusqu’à sa mort, avec la participation d’astronomes internationalement renommés, et l’appui d’images prises, entre autres, par le télescope spatial Hubble en orbite terrestre.  Partie 1 sur 2.

Si les étoiles naissent, elles meurent aussi. Géantes rouges, naines blanches, supernovae, ces découvertes révolutionnaires ont été faites par des chercheurs en avance sur leur temps tels que Fred Hoyle, Fritz Zwicky, parmi d’autres.
La première partie de ce documentaire, Histoires d’étoiles, s’intéresse plus particulièrement à notre étoile, le Soleil, brillant depuis cinq milliards d’années, et soumis à une lutte incessante entre la fusion nucléaire et la gravité.
La naissance d’une étoile mobilise des forces colossales. Tout commence dans d’immenses nuages de gaz et de poussière, sombres et froids, les nébuleuses. Alimentées par la fusion nucléaire, les étoiles brûlent de l’hydrogène et le transforment en hélium, libérant ainsi une prodigieuse quantité de lumière et de chaleur.
Le grand cycle de vie et de mort des étoiles anime les galaxies. Les premiers embryons de galaxies se sont condensés autour de cœurs de matière noire exotique et inconnue, le magma exhalé des forges brûlantes du Big Bang s’est rassemblé, puis ces nuages d’hydrogène et d’hélium primordiaux se refroidissent. Ils se contractent sous leur propre poids, la gravité fait son œuvre. Les atomes s’associent en molécules. La chaleur piégée au sein des nébuleuses s’évacue, l’avalanche s’instaure. La matière se concentre et se fragmente. Le mouvement cessera lorsque poindront des lueurs éclatantes…
Soumis à une compression terrible, le gaz surchauffé s’est embrasé. Il luit du feu de la fusion thermonucléaire. Les premières étoiles de l’Univers sont nées. Ces soleils primitifs sont de véritables monstres : 100 à 1000 fois plus massifs que notre astre du jour. Ils brûlent leur existence par les deux bouts. Puis, ils explosent en supernovae ou hypernovae cataclysmiques.
Depuis l’aube de l’Univers, les générations d’étoiles se succèdent inlassablement. Tour à tour, chacune ajoute sa nouvelle ‘pincée’ de noyaux de carbone, azote, oxygène, silicium ou fer, à la soupe cosmique. Notre galaxie, la Voie Lactée, s’enrichit toujours selon ce mode. En mourant, les étoiles dispersent le précieux fruit de leurs entrailles. « Nous sommes tous des poussières d’étoiles », disent les chercheurs poètes.
Une étoile, qu’est-ce que c’est ? « Une étoile se présente comme un immense globe de gaz chaud », définit Jean-Paul Zahn, astronome émérite au Laboratoire de l’Univers et ses théories à l’observatoire de Paris-Meudon. « Elle se distingue par sa source d’énergie interne. En effet, l’astre tire sa lumière des réactions de fusion thermonucléaire à l’œuvre dans son cœur. Au centre, les conditions sont si infernales que les noyaux d’atomes, surtout de simples protons, se heurtent avec violence. Du coup, des réactions vigoureuses s’amorcent. Le Soleil, comme la majorité des étoiles du Cosmos, utilise cette combustion de l’hydrogène. Notre astre du jour fonctionne à la manière d’une gigantesque bombe H autoentretenue, régulée et contrôlée. » Le rendement est important : 0,7 % de la masse se transforme ainsi en énergie, selon la fameuse équation de la relativité d’Albert Einstein, E=mc2.
À chaque seconde, le Soleil engloutit 600 millions de tonnes d’hydrogène. Ce faisant, il les convertit en hélium et 4 millions de tonnes disparaissent pour être transformées en pure énergie. « Dans sa bonté, mère-nature fabrique une vive puissance à partir de substance inerte. Le taux de change appliqué est avantageux, il équivaut numériquement à un facteur de 100 millions de milliards, ou 1017, le carré de la vitesse de la lumière ! « Dans ces conditions, l’annihilation totale d’un gramme de matière, le poids d’une cigarette, assurerait un jour de la consommation et l’activité d’une grande ville », indique l’ancien directeur des observatoires de Nice et Midi-Pyrénées – Toulouse.

Lire la suite et voir le documentaire sur le site Inexpliqué en Débat en cliquant sur l’image ci-dessous

histoire d'étoile do

2ème partie : cliquez sur l’image ci-dessous

de la naissance à la mort

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s