Saturne et Venus dans l’aurore : ciel Universcience du 23 au 29 novembre 2012


Cliquez sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo

Mardi 27
02:10
Rapprochement entre Vénus et Saturne
Mercredi 28
15:46
Pleine Lune)
Mercredi 28
21:08
Rapprochement entre la Lune et Aldébaran
Jeudi 29
02:22
Rapprochement entre la Lune et Jupiter
Publicités

7 réflexions sur “Saturne et Venus dans l’aurore : ciel Universcience du 23 au 29 novembre 2012

  1. j’aime bien ces explications claires, a la portée de tous, car comme je te l’ai souvent dit, moi j’aime beaucoup le ciel, mais j’ai assisté a des conferences ou j’ai rien pigé, et là c’est tout court tout simple, et chouette, car on a un resultat le soir , en tous les cas moi je suis contente je me dis oh oui je vois,
    bisous

    • Oui, c’est le but un peu, de faire connaître le ciel et surtout les choses que l’on peut voir simplement à l’oeil nu, à la portée de tout le monde.
      j’aime beaucoup cette chaîne Universcience.tv
      Belle fin de journée et bon week-end Julie

  2. Moi aussi, je trouve cette rubrique très sympa.
    Mardi matin, on risque malheureusement de ne rien voir du tout, car prévision de nuages et flotte.
    En regardant cette vidéo, je me suis demandé sur quels critères ont été définies les planètes gazeuses. Si comme Saturne elles ont un noyau rocheux, est-ce que ça ne pourrait pas être une petite planète rocheuse entourée d’une énorme atmosphère très dense ?
    Je sens que je ne vais sûrement pas révolutionner l’astronomie avec cette question, mais j’aimerais comprendre la différence.

    • Si, tu veux on pourrait aussi dire cela, on peut le voir comme on veut si on n’est pas à cheval sur les rangements en catégories.. En schématisant je dirais que l’essentiel de la masse d’une planète tellurique est due à de la matière sous forme solide, et pour une gazeuse sous forme de gaz. 😉

      Pour Jupiter comme pour Saturne, on suppose un noyau solide ( de la taille de la Terre en ce qui concerne Jupiter) arrivant en tout dernier dans les  » différentes couches et niveaux de l’atmosphère » et pour le niveau avant d’arriver au noyau sous forme d’hydrogène liquide métallique du à une pression formidable, un état de cette matière que nous ne trouvons pas sur Terre.
      Ces planètes portent bien leur nom en tous cas de géantes gazeuses, une formidable masse, mais une faible densité, qui fait que par exemple, s’il y avait un océan assez grand pour contenir la planète Saturne, celle-ci y flotterait au lieu de couler

      Tiens, je te fais un copier-coller de wiki pour les définitions :

      Planète tellurique : Les planètes telluriques (du latin tellus, la terre, le sol), en opposition aux planètes gazeuses, sont des planètes de structure semblable à celle de la Terre; c’est-à-dire qu’elles possèdent une surface solide et sont composées principalement d’éléments non-volatils; généralement des roches silicatées et éventuellement un noyau métallique. Leur densité est donc relativement importante.

      Planète gazeuse : Les géantes gazeuses sont les plus grandes des planètes. Elles sont dites gazeuses en raison de l’épaisse atmosphère qui entoure leur noyau de dimension relativement faible.

      Planète chtonienne : Une planète chtonienne est le nom proposé pour une géante gazeuse dont l’atmosphère d’hélium et d’hydrogène s’est évaporée du fait de sa proximité avec son étoile. L’astre résultant n’est plus qu’un noyau rocheux ou métallique ressemblant à une planète tellurique sous bien des aspects.

      Bon et bien j’espère avoir répondu à tes questions , en schématisant, mais sans dire de bêtises.
      Belle soirée deneb

      • A noter en outre qu’il y a de grandes différences dans la formation même de ces planètes, et notamment de l’atmosphère , on ne peut pas comparer la formation de l’atmosphère des géantes gazeuses avec la formation de l’atmosphère terrestre par exemple due au dégazement volcanique pour schématiser, ( plus l’activité de la vie chez nous 🙂 )mais là on entre dans des scénarios compliqués et qui ne sont pas sûrs à 100 % non plus.

  3. Je ne connaissais pas les planètes chtoniennes, Mercure peut-être ?
    Tu as bien répondu à ma question, formation différente des planètes telluriques, densité faible, et puis on ne pourrait pas se poser à leur surface, je me vois pas mal dans de l’hydrogène liquide !
    Bon week-end, Mu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s