La Charte du Monde Libre. Rendons Tout Gratuit et Libre. C’est Possible.


Utopique ? Vous avez dit utopique ? C’est vous qui le dites.
A lire attentivement et je vous encourage aussi à visionner le documentaire Paradise or Oblivion en activant les sous-tires en Français.
Merci Marie !

Advertisements

8 réflexions sur “La Charte du Monde Libre. Rendons Tout Gratuit et Libre. C’est Possible.

  1. Vraiment géniale cette charte! Je l’ai signé et l’ai passé à de nombreuses personnes 🙂
    Mais honnêtement, je doute que cela aboutisse. N’oublions pas que ceux qui dirigent ce monde et possèdent plus de 90% des richesses sont également ceux qui ont le pouvoir, et donc ont tout intérêt à refuser cette charte, si nombreuses soient les signatures 😦
    En tout cas merci de relayé l’info 😉

    • Mais de rien
      Merci à toi Mathias.
      Que cela n’aboutisse pas tout de suite : effectivement c’est plus que probable.
      Mais comme dis dans le super reportage, (paradise or…) je pense que cette charte se mettra de toutes façons en place par la force des choses et découlera de l’effondrement « naturel » de ce système de moins en moins tenable.
      Elle se mettra en place ….ou pas…

  2. Une charte du monde libre ? Pourquoi pas ? Cela peut paraitre utopique mais s’engager dans ce nouveau type de société est possible …à très très long terme. Nous vivons actuellement tous plus ou moins confortablement à l’exception de ceux qui connaissent la pauvreté et la misère dans une société gouvernée par l’argent.
    Une société qui s’est installée petit à petit depuis que l’humanité a commencé à être civilisée. Tout a débuté avec le troc bien avant la civilisation grecque. Dès cet instant est apparu la notion de bien qu’on possède et avec elle la notion de propriété. 2changer du sel contre des moutons cela se faisait aisément mais sur quelles bases définir la valeur d’un collier de perles ou d’un vêtement en tissu rare .Ce troc, pour des raisons d’équité et de jugement à sa juste valeur des biens échangés entre ceux qui le pratiquaient, a été remplacé par l’argent qui donnait une valeur définie à chaque bien.
    Dès lors, lentement mais surement certains hommes se sont enrichis plus que d’autres parce possédant des privilèges ou parce qu’ayant ce qu’on appelle la « bosse du commerce ». Avec cet argent, les gens ont tenu à acquérir de plus grandes demeures, des chevaux, des terres etc. La notion de propriété est devenue alors omniprésente et très peu la contestaient puisqu’étant le fruit d’un travail. Est arrivée beaucoup plus tard la Révolution qui, bien qu’abolissant les privilèges d’une certaine caste, n’a pas empêché une autre partie de la société de continuer de s’enrichir et d’amasser légitimement plus d’argent et de biens.
    Lorsque la société industrielle est née, les salariés sont arrivés, salariés qui ont tenu à avoir plus de droits, plus d’argent d’abord pour vivre puis pour tenter d’acquérir plus de biens. Même si Proudhon a annoncé que la propriété c’était le vol, cela n’a empêché aucun des membres d’une société de vouloir être propriétaire de quelque chose parce que ces membres on jugé cela juste et légitime.
    S’en est suivi petit à petit une amélioration du niveau de vie de l’ouvrier, de l’employé et s’est développé la notion de société de consommation. Qui donc a refusé cette société ? Personne ! Chacun a tenu à avoir son petit confort, à améliorer son bien-être, à posséder son réfrigérateur, sa voiture, son téléviseur dernier cri et ses sacro-saintes vacances. Nous tous, nous avons fait prospérer cette société de consommation lentement mais sûrement. Qui donc aurait accepté de se priver d’un téléviseur et ne plus voir son film du dimanche soir ou ses jeux télévisés au lieu d’apprendre plus sur le monde par les livres et la culture ? Personne ou une très très infime minorité ! Il était plus facile d’avaler un film que de lire un livre pour acquérir des connaissances !
    Lorsque nous ne pouvions pas nous offrir un de ces biens qui nous étaient vantés, nous avons pratiquement tous pris des crédits ou acheté à coup de crédit renouvelables. Sans même nous en apercevoir, nous nous sommes endettés et nous sommes montrés complices des financiers qui se sont enrichis sans que nous ne nous y prêtions attention : ce n’était pas notre affaire du moment que nous obtenions notre cher crédit ! Cela a pris une cinquantaine d’années et maintenant ces mêmes financiers sont les maitres du monde, des financiers qui, se croyant à l’abri de tout, ont joué au casino avec l’argent plutôt que de l’investir dans la machine à produire.
    Revenir à une société plus juste ? Bien sûr mais il faudrait que tous les citoyens acceptent la démarche qui demande un effort et l’obligation de savoir se priver du superflu et de consommer intelligemment. Mais la majorité et-elle prête, J’en dote car beaucoup se disent : mon frigo est en panne ? Pas question de le faire réparer, je vais en acheter un dernier cri ! Idem pour les téléviseurs, les automobiles, les vêtements etc… Voici encore un demi siècle nous achetions raisonnablement, nous achetions utile par ce que nos besoins étaient réels. Un objet abiimé était réparé. Puis, avec l’arrivée de la société de consommation et la société des loisirs, nous avons acheté futile en acquérant des biens par le biais de besoins que nous nous sommes crées ou inventés. Des biens qui n’ont pas duré et dont nous nous sommes très vite lassés au vu d’autres soit disant plus performants et plus pratiques (Exemple : l’I Phone).
    Quel homme politique acceptera de lancer cette société basée sur une Charte du Monde Libre ? Aucun ! Apprendre aux gens à consommer moins, plus intelligemment et à réparer plutôt que de jeter le moindre bien un peu abimé, cela signifierait une baisse de la demande donc baisse de la production et en conséquence une explosion du chômage. Nul homme politique sensé ne se lancera dans ce type de discours. Il suffit de voir l’échec qu’a subi une idée qui a n’a pas fait long feu : ” la décroissance” !
    Les pays occidentaux sont peut prêts à se lancer dans un début de changement de type de société, à revoir le rôle de l’argent mais que leurs dirigeants ailent imposer cela à des pays comme les pays du Golfe persique enrichis grâce au pétrole, qu’ils aillent l’imposer au Brésil, à l’Inde, à la Chine ou aux pays du Sud Est asiatique, ils tomberont sur un refus glacial : ces pays découvrent les soit disant bienfaits de cette société que nous avons connue et ils nous répondrons : ” Vous y avez goûté à fond en votre temps alors à quel titre n’y aurions nous pas droit nous aussi ?”
    Alors oui, cette charte peut faire son chemin, un nouveau type de société peut voir le jour mais tout comme la société qui partit du troc a installé une société avec des échange payés en argent voici 2600 ans, nous ne sommes pas prêts de voir s’installer le nouveau genre de société décrite dans cette Charte car il faudra que les mentalités de TOUS les hommes évoluent pour en arriver là.

  3. Oui très bonne analyse.
    Mais donc moi j’en conclue : Que c’est tout à fait possible !
    si Moi je le veux et si moi je me métamorphose, et si moi je me mets en route. Moi, et pas toujours aux autres de faire le travail et d’avoir toujours le tort de ne pas faire comme ils devraient faire : moi ! comprenez-vous ce que je veux dire ?
    1+1+1+1+………………….
    Belle nuit les poussières d’étoiles

  4. Bon je vais et viens, et à chaque fois, je pars ailleurs et puis reviens, 😀
    j’en est le vertige, 😀
    Victoire la Mu et aussi à Tous (es) (t) qui ont Faits des Possibles, Une Belle et Bonne Liberté d’Expressions quand Tous (es) (t) se joint en Alliance telle Une Seule Voix !!!
    Acta rejeté par l’Europe
    clic dessous, et moi idem, biens des pensées vers vous, alors et le beau temps, est par là-bas??? Soyez Biens en Présents.
    des Big Bisous ma chère Mu,
    http://pro.clubic.com/legislation-loi-internet/propriete-intellectuelle/actualite-499704-acta-fini.html
    c’est Jack qui m’a collé l’info, c’est que du bonheur, alors je partages aussi.
    j’ai pas cherché de trop où ton article était, alors j’ai pensé que là, ça faisait des éphémères sans chaine. 😉 le 1+1+1+1… 🙂 et puis tes papillons qui suivent….
    😉
    Sois Bien ma Belle, biens des pensées vers vous, et aussi aux matous qui sont près de grand mère, 🙂

  5. Une société sans argent, c’est bien pour ceux qui n’en ont pas, ou pas beaucoup, c’est-à-dire nous. Mais tous ceux qui en ont énormément ne sont pas près de s’en débarrasser. Ils utiliseront toute leur puissance pour faire barrage à une telle société. Et pourtant, c’est vrai, c’est la seule viable et vivable pour tout le monde, c’est celle dont on rêve parce qu’on est fatigués de rembourser, de payer, de tirer le diable par la queue et de constater que des millions de gens n’ont même pas le centième de ce qu’on a nous.
    Pour créer et imposer une telle société, il faudrait la commencer par petits groupes capables de vivre en autarcie et de s’entraider. Il faudra être sacrément motivé et tenace pour lutter déjà contre le fisc qui voudra ses impôts. Bon courage !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s